Dzair Scoop

Agriculture : une volonté algéro-jordanienne de réaliser des projets communs

Agriculture-une-volonte-algero-jordanienne-de-realiser-des-projets-communs

Agriculture-une-volonte-algero-jordanienne-de-realiser-des-projets-communs

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, et le ministre de l’Agriculture du Royaume hachémite de Jordanie, Khaled Hneifat, ont exprimé, samedi à Alger, leur volonté de réaliser des projets communs dans le secteur agricole, notamment dans le sud du pays. Régions.

Les deux ministres se sont exprimés au Forum agricole algéro-jordanien, organisé à la Chambre nationale de l’agriculture, et co-présidé par les deux responsables, en présence de l’ambassadeur de Jordanie en Algérie, directeur général de l’Agence algérienne de promotion des investissements (AAPI), Omar Rekkache, les directeurs centraux du ministère et les opérateurs économiques algériens et jordaniens actifs dans le secteur agricole.

Selon les organisateurs, ce forum s’inscrit dans la continuité de la visite en Algérie du roi de Jordanie, Abdallah II ben Al-Hussein, en décembre de l’année dernière, et de la visite de la commission ministérielle jordanienne en Algérie en février de cette année.

S’exprimant à l’ouverture du forum, M. Henni a passé en revue les principales opportunités d’investissement dans le secteur agricole algérien, notamment celles liées aux investissements dans les régions du sud.

Ces opportunités d’investissement « ne se limitent pas à la production et à la transformation, mais englobent d’autres domaines rentables, notamment la recherche et le transfert de technologies liés au développement de technologies biologiques, telles que la culture de tissus végétaux, l’amélioration génétique, la transplantation d’embryons et l’insémination artificielle », a déclaré le Ministère.

Dans ce contexte, il a demandé aux opérateurs jordaniens de contribuer à la réalisation de projets communs, tout en bénéficiant des avantages et incitations considérables offerts par l’Algérie aux investisseurs étrangers, notamment dans le cadre de la nouvelle loi sur les investissements.

Par ailleurs, M. Henni a rappelé les principaux indicateurs du secteur agricole, notamment sa contribution de 7,14% au produit intérieur brut (PIB) et l’emploi d’environ 7,2 millions de personnes.

La valeur de la production agricole a atteint environ 4,5 billions de Da en 2022, soit l’équivalent de 35 milliards de dollars, a-t-il affirmé.

Ces résultats ont été obtenus grâce aux mesures importantes prises par l’Etat au cours des trois dernières années, en application des orientations du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, consistant à « augmenter la production de produits stratégiques, réviser les des textes réglementaires visant à moderniser la production, l’assainissement des terres agricoles et à établir un cadre particulier pour encourager la structuration des investissements agricoles, outre la digitalisation de toutes les opérations et transactions du secteur.

Le ministre jordanien de l’Agriculture, Khaled Hneifat a exprimé sa volonté de développer et de renforcer les relations algéro-jordaniennes, notamment à travers la mise en œuvre de projets conjoints dans le domaine de l’agriculture et des ressources animales, compte tenu de l’expérience de son pays dans ce domaine, ajoutant qu’il existe un « fort potentiel pour consacrer une superficie de 50.000 hectares dans les régions du sud du pays aux cultures céréalières et fourragères, ainsi qu’à l’élevage ».

Le ministre jordanien a salué les lois nouvellement promulguées qui sont « des indicateurs positifs concernant l’encouragement des investissements conjoints, afin d’atteindre la sécurité alimentaire dans les deux pays, face aux défis mondiaux actuels ».

AAPI : 3.411 projets d’investissement enregistrés depuis début novembre 2022

Aussi, dans une déclaration à la presse en marge du forum, le directeur général de l’AAPI, Omar Rekkache a indiqué que le nombre de projets d’investissement enregistrés depuis début novembre 2022 jusqu’au 31 août 2023 est de 3.411. dont 224 projets agricoles et 71 projets d’investissement étranger, dont un projet jordanien d’investissement dans les engrais.

Le responsable a exprimé sa volonté de doubler le nombre de projets enregistrés, « surtout après la future entrée en vigueur de la loi sur les modalités d’octroi des terrains, compte tenu de son rôle dans l’accélération du processus de développement ».

Le forum a été marqué par l’organisation de rencontres B2B entre opérateurs algériens et jordaniens, outre la présentation d’une présentation sur la nouvelle loi sur les investissements ainsi que des présentations sur les offres et avantages des investissements dans le domaine agricole, présentées par les directeurs centraux. du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, afin de clarifier la vision autour des opportunités d’investissement offertes en Algérie.

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, a reçu, jeudi, au siège du ministère, le ministre jordanien de l’Agriculture, Khaled Hneifat, en visite de travail en Algérie, à la tête d’une délégation d’investisseurs, jusqu’en septembre 25, en vue de renforcer la coopération bilatérale dans le secteur agricole et agroalimentaire.

Quitter la version mobile