Dzair Scoop

Oran : Ramtane Lamamra s’entretient avec son homologue nigérian

Oran-Ramtane-Lamamra-sentretient-avec-son-homologue-nigerian

Oran-Ramtane-Lamamra-sentretient-avec-son-homologue-nigerian

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, s’est entretenu mercredi à Oran avec son homologue de la République fédérale du Nigeria, Geoffrey Onyeama, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de paix et de la Force de sécurité de l’Union africaine (AUSC) , selon un communiqué du ministère.

Cette rencontre, tenue en marge de la 9e Conférence de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique, a permis aux deux parties de faire le point sur les sujets à l’ordre du jour de cette conférence. Les deux ministres se sont félicités des grandes avancées réalisées par le processus d’Oran pour permettre au groupe 3A de contribuer efficacement à la prise de décision au sein du Conseil de sécurité de l’ONU, selon la même source.

Le communiqué ajoute que les deux ministres se sont félicités de la dynamique qualitative des relations de coopération et de partenariat existantes entre l’Algérie et le Nigeria, notamment dans le domaine des projets structurants, puisqu’ils se sont mis d’accord sur les modalités bilatérales suivantes.

Dans un communiqué de presse à l’issue de cette rencontre, M. Geoffrey Onyeama a qualifié dans un communiqué de presse le procès d’Oran d' »excellente initiative » car, a-t-il dit, « il offre une opportunité aux membres de la Paix Africaine ». et le Conseil de sécurité pour discuter des questions les plus importantes pour parvenir à la paix sur le continent ».

Le chef de la diplomatie nigériane et président du CPS de l’UA pour le mois de décembre a ajouté que les participants à cette conférence attendent de ce dernier qu’il contribue au renforcement de la coopération entre les pays africains membres du Conseil de sécurité. Pays membres du CPS.

Concernant le rôle de l’Algérie dans la réalisation de la paix et de la sécurité sur le continent africain, M. Geoffrey Oneyama l’a qualifié de « majeur », rappelant que la diplomatie algérienne a joué un rôle de médiation dans la résolution de nombreux conflits.

Il a également ajouté que les pays africains ont un grand respect pour l’Algérie, compte tenu du rôle qu’elle a joué dans les étapes décisives de l’histoire du continent, comme la période de lutte contre le colonialisme, « qui confère à l’Algérie un rôle de médiateur », a-t-il indiqué. il.

Par ailleurs, le chef de la diplomatie nigériane a exprimé le soutien de son pays à la candidature de l’Algérie au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2024-2025.

Quitter la version mobile