Dzair Scoop

Les oeuvres de Kateb Yacine ont besoin d’une « traduction fidèle » en arabe

Les-oeuvres-de-Kateb-Yacine-ont-besoin-dune-traduction-fidele-en-arabe

Les-oeuvres-de-Kateb-Yacine-ont-besoin-dune-traduction-fidele-en-arabe

Les participants au 9ème forum international sur la vie et l’oeuvre de Kateb Yacine (1929-1989) ont affirmé samedi à Guelma, à l’issue de leurs travaux, que les oeuvres de cet écrivain ont toujours besoin d’une « traduction fidèle » en arabe capable de reproduire la beauté et la splendeur du texte.

Les intervenants lors de la rencontre de trois jours tenue au Centre culturel islamique M’barek-Boulouh sur le thème « Intertextualité, socialité et conversation dans l’œuvre de Kateb Yacine » ont recommandé que des avis scientifiques aux chercheurs intéressés par la traduction des œuvres de cet écrivain en Arabe francophone algérien, dont Mohamed Saâd Berghal de l’Institut supérieur des langues étrangères de l’Université de Monastir (Tunisie) et Djalal El Gharbi de l’Université de la Manouba (Tunisie).

Il a également été décidé de relancer la page officielle du forum sur le réseau social Facebook.

Clôturée vendredi en fin de soirée, la rencontre a été marquée par la projection d’un documentaire de 35 minutes sur Kateb Yacine réalisé par Alain Massé, un expert français en communication.

Vingt-deux (22) communications ont été présentées dans ce forum, dont 12 venant d’intervenants étrangers, auxquels ont participé des chercheurs de diverses universités nationales (Guelma, Batna, Khenchela, M’sila, Tlemcen, Biskra et Tiaret), ainsi que de Tunisie et France.

Les participants au forum ont passé en revue les différentes œuvres de Kateb Yacine, notamment « Nedjma », « Le polygone étoilé », « L’homme aux sandales de caoutchouc », « Le cadavre encerclé » et « Le cercle des représailles ».

Quitter la version mobile