Dzair Scoop

Santé : Des bureaux administratifs à restructurer et à transformer en CHU de Béjaïa

Sante-Des-bureaux-administratifs-a-restructurer-et-a-transformer-en-CHU-de-Bejaia

Sante-Des-bureaux-administratifs-a-restructurer-et-a-transformer-en-CHU-de-Bejaia

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a déclaré jeudi, à Alger, que le projet du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Béjaïa se concrétisera par la transformation du siège de l’administration situé au niveau de cette ville.

En réponse à une question du député de wilaya de Béjaïa Massinissa Ouari lors d’une séance plénière sur les questions orales à l’Assemblée populaire nationale (NPA), M. Benbouzid a indiqué qu’une solution avait été trouvée pour la construction d’un CHU d’une capacité de 500 lits à Béjaïa en restructurant le « siège de l’administration sis à Sidi Ali Labhar ».

Rappelant, à cet effet, que le projet de CHU, enregistré en 2014, qui devait être mis en œuvre dans la commune de Boukhlifa, a été gelé en 2016, a donné l’assurance que les travaux de ce projet ont bien démarré et le projet retenu. Bureau.

Il a souligné que son secteur compte plusieurs projets en cours à Béjaïa, ainsi que l’achat d’ambulances au profit de plusieurs formations sanitaires, dont le budget alloué dépasse les 8 milliards de dinars.

Dans sa réponse au député de Laghouat Belgacem Benelmouaz, le ministre a indiqué que l’étude du projet de construction de la polyclinique Beidha, enregistré en 2019, est terminée et que le cahier des charges est en cours d’élaboration.

Cependant, il a indiqué que le contrat d’étude et de suivi du projet n’avait pas encore été approuvé par le contrôleur financier, faute de budget, ajoutant qu’une lettre a été envoyée par Wali de Laghouat aux services du ministère de Finances Sud.

Dans le cas de la wilaya d’Illizi, et répondant au député Ali Ben Sebgag, M. Benbouzid a indiqué que pour l’hôpital de 60 lits de Bordj Omar Dris, dont le taux d’avancement est de 90%, un cahier des charges est en cours d’élaboration. Concernant l’hôpital d’In Amenas, achevé en 2021, le ministre a indiqué que le cahier des charges de sa dotation a été soumis à la commission sectorielle des marchés publics pour étude et évaluation.

Concernant l’hôpital de 60 lits à Debdab et l’hôpital de 120 lits à Illizi, les travaux n’ont commencé qu’en 2019, après la levée des mesures de gel, a précisé Benbouzid.

Ce dernier a expliqué que l’équipement de ces deux ouvrages a dû attendre la fin des travaux, dont le taux d’avancement n’a pas dépassé 10%.

Concernant la question de la députée de Mila, Lamia Zebouchi, la ministre a mentionné que cette wilaya bénéficiait de nouvelles structures, notamment des polycliniques dans les communes de Zeghaia et Ahmed Rachedi, et d’une école de formation paramédicale à Mila.

Pour les projets en cours à Mila, le ministre a cité une clinique à 60% d’avancement à Rouached et un hôpital de 60 lits à Telaghema, dont les travaux commenceront après l’approbation de l’étude de génie civil par le ministère alors que quatre projets sont en attente, dont trois en raison de l’indisponibilité des terrains.

Il s’agit d’un hôpital de 60 lits à Tadjenante, d’un hôpital mère-enfant à Mila et d’un hôpital psychiatrique à Rouached, précise-t-il.

Pour le quatrième projet, qui est la polyclinique Tadjenante, les travaux sont à l’arrêt en raison de la résiliation du contrat avec l’entreprise, a expliqué le ministre, indiquant que le choix d’une autre entreprise interviendra prochainement.

Quitter la version mobile